EHESP Conseil renouvelle son bureau et ses projets

 

L’interview d’Amélie Jean, notre nouvelle présidente !

 

Depuis 1987, EHESP Conseil accompagne les établissements dans leur dynamique d’amélioration et de performance. Dans ce sens, l’association des élèves de l’EHESP propose à tout acteur des secteurs sanitaire, social et médico-social des prestations variées telles que : audit organisationnel, conseil juridique, audit financier ou audit de communication.

 

Fin avril, Amélie Jean a été élue à la tête d’EHESP Conseil. Plusieurs questions lui ont été posées sur la manière dont son équipe voit les défis à relever durant ce mandat qui commence.

 

Qu’est ce que les élèves de l’EHESP peuvent venir chercher au sein de votre association ?

 

La principale attente des élèves de l’EHESP est de se confronter au terrain. C’est ce que nous proposons à travers nos missions. Pour un élève, participer à un audit ou une mission de conseil, sur quelques jours et au sein d’une équipe de 3-4 consultants, est l’occasion de s’ouvrir sur des domaines nouveaux. Depuis 2016, les élèves-consultants ont par exemple mené une cinquantaine de missions, en CHU, CH, EHPAD et auprès d’acteurs institutionnels.

 

Outre une expérience au contact des professionnels, EHESP Conseil est une aventure collective unique. Notre objectif est de promouvoir l’interfiliarité dans le recrutement, tout en sélectionnant les compétences permettant de répondre au mieux aux besoins des établissements.

 

Face à ces vastes missions, comment EHESP Conseil accompagne les élèves-auditeurs ?

 

Actuellement, EHESP Conseil est structurée en trois pôles. Le pôle « recrutement » sélectionne des profils en lien avec les attentes du commanditaire, de manière impartiale et objective. Une fois l’équipe constituée, le pôle « suivi de mission » accompagne, en lien avec le bureau, les élèves consultants durant leur mission et jusqu’à la présentation finale de leur rapport. Enfin, un pôle « communication » est en charge de l’organisation des évènements et de la communication externe.

 

Nous nous engageons à ce qu’aucun élève ne soit envoyé chez un commanditaire sans préparation ni soutien, ou la mission perdrait de son intérêt. C’est dans ce sens que la précédente équipe a produit en 2016 un guide pratique à destination du consultant. De même, pour soutenir les élèves, des rapports anonymisés sont fournis en amont et un expert « sénior » (le plus souvent, un enseignant) guide les élèves dans la réponse à la commande et les accompagne dans la rédaction du rapport.

 

En dépit de ces efforts, des difficultés sont apparues sur les dernières missions, ce qui justifie que pour l’année qui vient nous travaillions sur un processus plus efficient. Le principal chantier sera de compiler des données thématiques et de les fournir de manière plus rigoureuse avant la mission.

 

Quelles seront vos autres priorités pour le mandat 2017-2018 ?

 

Tout d’abord, nous pensons que, pour développer l’association, il nous faut nous appuyer sur l’expérience accumulée au fil des trente dernières années par les différentes équipes depuis sa création. Nous poursuivrons par exemple le rééquilibrage des missions proposées entre le sanitaire et le médico-social.

 

Une fois posé ce principe, la nouvelle équipe s’est fixée des orientations claires pour le mandat qui débute. Le manque de diversité des missions est parfois soulevé par les élèves. Si notre expertise reconnue sur des sujets comme la réorganisation des secrétariats médicaux dans les centres hospitaliers expliquent de nombreuses missions dans ce domaine, il nous paraît indispensable d’avoir une stratégie proactive auprès des établissements pour accroître notre champ d’intervention. En dehors des EHPAD, il y a par exemple trop peu de missions sociales et médico-sociales. Pourquoi ne pas aller demain à la rencontre des IME pour ouvrir les élèves sur le champ de la prise en charge du handicap ? De même, on pourrait avoir davantage de missions auprès d’institutions telles que la HAS ou les ARS.

 

Il faudra enfin davantage ouvrir l’association sur la vie de l’établissement. Des évènements plus fréquents permettront aux élèves de mieux connaître l’association et d’en faire un carrefour indispensable entre formations théoriques et pratiques. Dès juin 2017, nous organiserons dans ce sens un afterwork dans lequel des professionnels du conseil et des élèves-auditeurs pourront échanger sur leurs expériences respectives.

 

 

La nouvelle équipe :

Le 21 avril 2017, l’Assemblée générale de l’association a renouvelé les membres de son bureau (2017-2018) :

  • Présidente : Amelie JEAN, Elève- Directrice d’hôpital ;
  • Vice-Présidents : Marion ODADJIAN, Elève- Directrice d’établissement sanitaire, social et médico-social ; Laurent BLART, Elève- Directeur d’hôpital ; Nabil JANAH, Élève- Directeur d’hôpital ;
  • Secrétaire générale : Cécile BALLOFFY, Elève- Directrice d’établissement sanitaire, social et médico-social ;
  • Trésoriers : Anne MARRON SIMONET, Elève- Directrice d’hôpital ; Remi CASALIS, Élève- Directeur d’hôpital ;
  • Responsable du pôle « Communication » : Quentin HENAFF, Élève- Directeur d’hôpital ;
  • Responsable du pôle « Recrutement » : Mathieu REBAUDIERES, Élève- Directeur d’hôpital ;
  • Responsable du pôle « Suivi des dossiers » : David BOUILLOT, Élève-Directeur des soins.

 

École des Hautes Etudes en Santé Publique
Avenue du Professeur Léon-Bernard
35043 Rennes